PEAU

P'TITE INTRO

La peau constitue l’organe le plus grand du corps humain : elle représente 16 % de son poids total. Composée de plusieurs couches de tissus, elle forme une barrière de protection de l’organisme contre le milieu extérieur, mais assure également d’autres fonctions vitales. La spécialité médicale traitant de la peau et de ses affections est la dermatologie.

D’un point de vue chimique, la peau comprend en moyenne :

70% d'eau,  27,5% de protéines, 2% de matières grasses, 0,5% de sels minéraux et oligo-éléments

Elle est constituée de trois couches de tissus :

L’épiderme, la couche superficielle, le derme, couche intermédiaire, l’hypoderme, couche profonde

 L’épiderme

L’épiderme est un tissu épithélial de revêtement semi-perméable. Il est composé de trois types de cellules :

- Kératinocytes, remplis de kératine (protéine entrant également dans la composition des cheveux et des ongles) et de lipides

- Mélanocytes, qui produisent la mélanine responsable de la pigmentation de la peau

- Cellules de langherans, qui participent du système immunitaire de la peau

 L’épiderme se divise lui-même en cinq couches.

- Couche cornée (stratum corneum), composée de cornéocytes, résultats de l'ultime phase de mutation des kératinocytes qui remontent progressivement depuis la couche basale, et de lipides épidermiques.

Son tiers inférieur constitue une véritable barrière de protection face aux facteurs exogènes (pollution, soleil, froid) et à la perte d’eau endogène.

- Couche claire (stratum lucidium), qui correspond à une phase de transition entre la couche granuleuse et la couche cornée.

- Couche granuleuse (stratum granulosum), où commence la kératinisation des kératinocytes (qui évoluent en cornéocytes).

- Couche épineuse ou corps muqueux de malpighi, comportant 3 à 10 assises de kératinocytes qui s'aplatissent peu à peu vers la surface.

- Couche basale, la plus profonde de l’épiderme. Elle assure la régénération continue de la peau par division cellulaire : les cellules produites migrent progressivement vers les couches supérieures en subissant diverses mutations. Entre ces cellules basales s'intercalent les mélanocytes, responsable de la mélanogénèse.

 Le derme

Le derme est un tissu conjonctif, qui soutient l’épiderme, protège le réseau vasculaire et les fibres nerveuses. Le derme se divise en deux couches :

- Le derme papillaire (derme superficiel), couche intermédiaire riche en terminaisons nerveuses et en symbiose permanente avec l'épiderme, dont il est séparé par la jonction dermo-épidermique

- Le derme réticulaire (derme profond et moyen), un tissu conjonctif dense compose d’un réseau de fibres élastiques.

Il comporte différents types de cellules :

- Des fibroblastes (cellules qui synthétisent le collagène, protéine indispensable à l’élasticité des tissus)

- Des histiocytes et mastocytes, qui jouent un rôle important dans les réactions immunitaires de la peau.

 L’hypoderme

L’hypoderme est un tissu adipeux se trouvant sous le derme. Il est traversé par les vaisseaux et les nerfs arrivant dans le derme.

Il joue plusieurs rôles:

- Protecteur, il sert d’amortisseur entre le derme et les os, isolant thermique, morphologique, il modèle la silhouette en fonction de l'âge, du sexe, de l'état nutritionnel de l'individu, énergétique, par le stockage des graisses.

 Au niveau du derme et de l’hypoderme prennent également naissance ce qu’on appelle les annexes de la peau :

- Les glandes sudorales (ou sudoripares ) eccrines, qui fabriquent la sueur aqueuse, les glandes sudorales apocrines, responsables de l’odeur corporelle, les glandes sébacées qui secrètent le sébum, ce film hydrolipidique qui protège l’épiderme, les follicules pileux des poils et des cheveux, associés à une glande sébacée.

Les kératinocytes issus de la couche profonde de l’épiderme (couche basale) migrent progressivement vers la surface en subissant différentes mutations.

Elles perdent finalement leur noyau pour aboutir au stade de cornéocytes et constituer la couche cornée.

Les cellules mortes sont naturellement évacuées par la sueur et le sébum.

L’épiderme se renouvelle ainsi naturellement en 21 à 28 jours, ou plus rapidement en cas de pathologie comme le psoriasis.

posez nous vos questions blog forum-conseils "biotybox addict"

Découvrez nos produits